Stemma Episcopale

Stemma Episcopale
Questo e lo Stemma Episcopale del ArciVescovo Mons. Silvano Maria Tomasi, missionario Scalabriniano. Lo stemma ricorda il patrono della congeregazione Scalabriniana voluto dal Beato G.B. Scalabrini, San Carlo Borremeo nel suo stemma ce questa scritta Humilitas.

domenica 30 gennaio 2011

Réunion des Hautes Parties contractantes à la CCW

chiavi

Intervention de S.E. Mgr Silvano M. Tomasi, Nonce Apostolique et Représentant Permanent du Saint-Siège auprès de l’Office des Nations Unies à Genève,

à la Réunion des Hautes Parties contractantes à la CCW

Genève, 25-26 novembre 2010

Monsieur le Président,

1. La délégation du Saint-Siège voudrait vous exprimer ses félicitations pour votre élection et vous apporte son soutien afin de parvenir, tous ensemble, à répondre aux attentes de nos populations, des hommes et des femmes, qui sont les victimes des conflits armés. C’est de notre responsabilité collective de créer les conditions nécessaires pour mieux les protéger. La CCW est l’un des forums qui devrait jouer un rôle crédible pour répondre aux attentes pressantes. La CCW n’est pas un monde à part. Elle est un instrument au service des objectifs humanitaires.

2. La protection des populations civiles en temps de guerre et de conflits armés a accompagné l’humanité tout au long de son histoire mais à des degrés d’acceptabilité variable des souffrances infligées. Par contre, ce qui est nouveau c’est la prise de conscience que la sécurité n’est pas que militaire. Le soi disant équilibre entre les considérations militaires et humanitaires est presque impossible à définir et à déterminer avant de voir les résultats d’une action militaire. A partir de quel nombre de morts, de blessés et d’handicapés on peut parler de comportement militaire inacceptable ? A partir de combien de destruction des infrastructure, des sources de subsistance et de traumatismes on peut commencer à dire que l’équilibre est cassé ? Si toute action militaire a pour seul objectif la défense nationale, elle ne peut qu’incorporer une dimension humanitaire primordiale qui prend en considération les conséquences immédiates et les conséquences post-conflit. La défense des intérêts de sécurité nationale ne peut pas et ne devrait pas tout justifier.

3. Dans cette perspective, les travaux du Groupe d’experts gouvernementaux de la CCW qui travaille depuis quelques années sur la questions des sous munitions n’a pas pu trouver la réponse adéquate aux problèmes humanitaires que posent ces armes précisément à cause de la confusion entre les intérêts militaires et l’urgence humanitaire. Cette délégation considère que le texte actuel du Président du Groupe est loin de répondre à l’urgence exprimée par le mandat.

Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier M. Gary Domingo pour son engagement, son dynamisme et sa disponibilité afin de faire avancer les négociations dans la bonne direction.

4. Le coût des conflits armés, au-delà du coût humain impossible à évaluer, sont exorbitants. Il est toujours plus judicieux, plus sage de prévenir que de remédier. Cette délégation a toujours plaidé pour une approche préventive. Dans cette perspective, je voudrais souligner l’importance particulière d’avoir une approche restrictive sur les transferts de sous munitions. La proposition de négocier un arrangement sur les transferts présente un intérêt humanitaire évident et il serait dommage de ne pas donner suite à cette proposition d’une manière ou d’une autre.

5. Pour conclure, Monsieur le Président, je voudrais appeler tous les Etats Parties à la CCW à entamer une réflexion collective pour réformer et mieux adapter cette institution après trente ans de sa création. Il est temps de tirer les conséquences, comme tous les pays du monde l’ont fait dans beaucoup de domaines, des changements profonds des dernières décennies et qui ont eu un effet évident sur de nombreuses enceintes du désarmement et sur la manière de leur fonctionnement. La Conférence d’examen de 2011 est l’occasion toute indiquée pour prendre les décisions nécessaires qui rendent la CCW encore plus crédible et plus efficace dans son effort continu à mieux protéger les populations de tous les pays qui seraient dans des situations de conflits armés.

Monsieur le Président je vous remercie.

Nessun commento:

Posta un commento

Posta un commento